La rénovation du groupe scolaire

Les bâtiments du groupe scolaire sont anciens et ont été agrandis par une succession d’extensions au cours des ans. Les bâtiments sont peu performants énergétiquement et mal isolés, les chaudières à gaz commencent à vieillir, le coût du chauffage est donc onéreux, les espaces récréatifs autour ont été conçus il y a de nombreuses années. Les abords de l’école sont depuis des années sous des consignes Vigipirate disgracieuses.

L’amélioration de nos connaissances en matière de pédagogie, d’ergonomie et de développement durable nous pousse aujourd’hui à engager une réflexion plus globale sur les écoles de notre village, afin d’améliorer les conditions d’accueil, d’épanouissement, d’apprentissages pour les enfants et leurs enseignants. 

Il faut lancer une Rénovation profonde : il est indispensable de rénover le groupe scolaire pour le rendre plus performant thermiquement: isolation, chauffage, limitation de la chaleur et/ou refroidissement/climatisation pour les canicules. Cela permettrait également d’augmenter la capacité d’accueil pour les personnes fragiles. Comme les bâtiments sont très anciens pour parties, une réflexion plus globale peut être menée pour une reconfiguration progressive du groupe scolaire (bâtiments et espaces récréatifs), en concertation avec les enseignants et les parents d’élèves. 

Les accès du groupe scolaire seront étudiés pour supprimer les barrières actuelles disgracieuses tout en assurant la sécurité de nos enfants et leur protection contre les gaz des pots d’échappement. Nous intègrerons dans nos réflexions les pistes proposées lors de l’étude du Centre Bourg. 

En parallèle, concernant le fonctionnement de l’école, il conviendra pour la mairie, de maintenir correctement le système de communication téléphonique et internet ainsi que  le parc informatique de l’école élémentaire pour qu’il soit fonctionnel et qu’une véritable salle numérique soit proposée aux enfants.

Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) peut être encouragé et surtout valorisé : se reposer la question d’accueillir des CM1 et  CM2 ou des collégiens motivés (maturité, idées, intérêts), d’impliquer nos jeunes élus dans les projets de la commune (PEDT,..):  environnement, liens intergénérationnels, échanges avec les enseignants (lien avec le programme d’éducation civique, thème de la commune, rôle du Maire et du Conseil…)

Pour chaque axe proposé, une approche par phases est préconisée, ainsi qu’une implication des parties prenantes dans les projets et décisions (élus, corps enseignant, parents d’élèves, agents municipaux ALAE et cantine).

Phase préparatoire (12 à 18 mois) :

  • Lancement des demandes de subvention auprès des institutionnels et de l’ADEME
  • Elaboration des appels d’offres/cahiers des charges en vue de la sélection des entreprises pour le groupe scolaire, et la production d’énergie. 
  • Rénovation des écoles pour ce qui est urgent, étude long terme et échéancier, nous pensons en particulier aux communications téléphoniques qui fonctionnent très mal.
  • Association du CMJ, du PAJ et du Conseils des Sages dans les projets de la commune : citoyenneté, lien avec les enseignants, intergénérationnel…

Déploiement moyen terme :

  • Travaux par tranche et réalisation pendant les vacances scolaires.
  • Des abords de l’école sécurisés en cohérence avec l’étude du Centre bourg et en concertation citoyenne

Bénéfices attendus :

  • De meilleures conditions d’accueil et un confort certain pour nos enfants et les enseignants lors des périodes hivernales et caniculaires. 
  • Des bâtiments économes et sains pour le long terme

Budget :

Pour la rénovation des bâtiments scolaires actuels, un premier bilan énergétique a été réalisé par la mandature 2014-2020, nous avons évalué le budget à 250 000€ pour les postes suivants :

  • Amélioration 1 : isolation thermique par l’extérieur des murs 

Nous associerons à des solutions protégeant des rayons directs du soleil (méthode passive conforme à la RT 2020) 

  • Amélioration 2 : remplacement des menuiseries encore en simple vitrage 
  • Amélioration 3 : amélioration de l’isolation thermique des toitures
  • Amélioration 4: installation de robinets thermostatiques sur les radiateurs non équipés

 Le système de chauffage peut inclure un système de refroidissement vers les salles les plus au sud (par exemple une géothermie verticale avec pompe à chaleur).

Les avantages de la géothermie par forage vertical sont d’abord économiques puisque le rapport énergétique est très largement en faveur du l’utilisateur pour le chauffage et le rafraîchissement du bâtiment.

Aucune zone de stockage n’est à prévoir puisque l’énergie utilisée est simplement présente dans le sol.

Le fonctionnement, le réglage et l’entretien de l’installation sont simples.

Le système est flexible. Il offre à l’utilisateur le choix de la diffusion d’énergie : radiateurs, sol chauffant. La partie forage peut également être planifiée avec des réservations pour des extensions afin de limiter les coûts futurs.

Évidemment, la géothermie a un aspect écologique incontestable étant donnée la disponibilité de la ressource dans tous les sous-sols de la terre et la quasi-absence d’émission de déchets tels que le CO2, principal gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique.

Dernier aspect positif, et non négligeable, les avantages liés aux subventions proposées par l’ADEME par exemple.

L’inconvénient principal de la géothermie par forage vertical est le coût de l’installation mais cela est largement compensé par les avantages à long terme de cette technique. 

L’étude de faisabilité sera lancée au plus vite mais nos premiers contacts avec des professionnels du secteur sont encourageants.

%d blogueurs aiment cette page :